Paul désiré Trouillebert

Qui ne connaît pas Candes Saint Martin ,petit village au confluent de la Loire et de la Vienne? Personne.  Mais qui peut se vanter de connaître le peintre de Candes ? Peu de monde ,je pense .Et pourtant...

pauldesiretrouillebert

" J'ai vu dans mes voyages de peintre de bien jolis horizons mais je n'ai jamais vu de plus belles situations .La tendresse des tons de ces eaux,la douceur de ces brumes...

J'ai le bonheur de posséder une petite maison dans le village de Candes ,quand je dis maison ,le mot est prétentieux ,mais ce réduit est orné d'une terrasse qui est tout simplement une merveille:le pied de son mur est presque toujours dans l'eau et elle domine le confluent des deux riviéres ."

 voilà ce qu'écrivait au début du XXéme siécle ce peintre parisien qui avait laissé les impressionistes sur leurs bords de Seine et avait choisi de planter sa canne à pêche et son chevalet sur les bords de la Loire .

12 000 F de l'époque c'est ce qu'il lui a fallut débourser pour sa petite maison -atelier qu'on surnommait " la maison du chat qui pêche".

Né en 1831 à Paris ,celui quon appelait dans le milieux de la peinture " le Corot du pauvre " adore les bords de Loire et s'y fait souvent inviter par des familles aisées pour lesquelles il peint de nombreux portraits.

Mais c'est à Candes qu'il se réfugie lorsqu'il en a assez de l'univers parisien . Et il n'était pas rare de le voir , à vélo ,suivit de son fidéle chien Piston, parcourir les routes de campagne entre Chinon et saumur . A cette époque , Candes était encore un village bien vivant et le peintre vantait sans cesse les mérites de sa vie à la campagne à ses amis de Paris.

En plus du vélo ,il s'était offert une barque ; ce qui lui permettait de voyager sur les eaux et de peindre Saint germain sur vienne ,Chinon ,Montsoreau et Candes d'une maniére différente.

la-terrasse--candes_7eeba573d7lavienneàcandes

 

 

 A gauche , voici la "terrasse à Candes " et  à droite " Les pêcheurs sur la Vienne"

Aujourd'hui oublié,Paul désiré Trouillebert n'en reste pas moins le peintre de Candes et il arrive encore parfois - tant il était fécond- de trouver dans les ventes publiques de Touraine quelques-unes de ses toiles ( surtout des portraits ) .Si le hasard vous met en face de l'une d'elle ,n'hesitez pas ,ses tableaux restent toujours aussi charmants et son tout à fait abordables.

Sans héritier ,Paul Désiré Trouillebert est mort en 1921 et a été enterré au cimetiére Montparnasse . Et ces nombreux tableaux furent dispersés au gré du vent.

J'ai vécu à Candes pendant dix ans et je connaîs bien ce village qui reste dans ma mémoire comme une trés belle période de ma vie et je crois que d'avoir découvert ce " peintre de Candes " m'a ravivé de nombreux souvenirs - d'où la force de l'art et de ses nombreux artistes peu connus qu'il ne faut pas oublier.