C'était au temps où la sécu n'existait pas.C'était au temps où les médecins spécialisés étaient totalement inconnus .C'était surtout au temps où chaque " bonne femme " avait ses remédes. .Souvent ,elles étaient expertes en botannique .

Bien avant que la médecine par les plantes ne revienne à la mode ,les gens de la campagne qui vivaient de la nature , savaient trés bien se servir d'elle et en tirer un maximum de ressources .De nombreux remédes ont été perdu dans l'histoire .Souvent improbables ,parfois déroutants, ils font -de nos jours - un peu sourrire . Prenons par exemple, ce tonique à base de fiente de poule ou alors cette fumigation de foie de boeuf prescrite pour soulager les yeux fatigués.

pharmacopée

J'ai découvert par hasard ,un vieux recueil de remédes daté de 1855,je vous laisse le plaisir de découvrir quelques recettes"dont l'efficacité est justifiée par une longue expérience ,et d'une composition facile et économique " Il est à noter que " cette pharmacopée sera donnée gratis aux ecclésistiques et aux soeurs de charité qui en réclameront un exemplaire par lettres affranchies".

Sans vous donner de conseils ,je vous chuchoterai quand même à l'oreille qu'il n'est pas nécessaire d'essayer ces remédes. ou alors ce serait à vos risques et périls.

Reméde pour faciliter les digestions,adoucir la poitrine et l'estomac:

Mettre deux blancs d'oeufs battus en neige dans une pinte d'eau;agiter la bouteille chaque fois qu'on en boira et plusieurs fois dans la journée;puis recommencer ce reméde  périodiquement et par intervalle .Aprés quinze jours on méle le jaune au blanc.

Reméde contre la faiblesse de la vue ,même usée:

Faire griller sur une chauffrette du foie de boeuf;incliner la tête sur cette chauffrette,en ayant soin de retenir la fumée au moyen d'un mouchoir.Ces fumigations produisent un effet surprenant ,car au bout de 5 ou 6 jours les douleurs se calment et une grande quantité d'eau rendue vous laisse l'usage de la vue.

Moyen économique de couper la fiévre:

Mettez une poignée de peau verte de saule à bouillir dans une pinte de vin blanc et buvez en une tasse à jeun et quelquefois dans la journée.Ce reméde dispense d'avoir recours aux pilules trés coûteuses d'extrait de quinquina préparées par les pharmaciens,et produit un effet plus prompt et à la bienséance de la bourse des pauvres.On sait que les fiévreux doivent s'abstenir de vin et de manger à leur appétit.

Furoncles:

Prenez un oignon blanc cuit sous la cendre ,l'aplatir ,l'arroser d'huile d'olive,l'apliquer un peu chaud sur le bouton à nu et le soutenir avec un bandage.

Reméde contre les entorses:

Battez un blanc d'oeuf trés frais ,mélez-ycinq à six cuillerées de suie de cheminée que vous battez ensemble,étendez ce reméde sur du chanvre bien préparé,enveloppez-en la partie malade et recouvrez avec du linge .Deux ou trois jours suffisent pour la guérison .On baigne d'autres fois l'entorse pendant deux heures dans l'eau froide ,mais cette eau doit être renouvelée souvent quand on se borne à ce reméde.

Voilà ,je vous laisse réfléchir sur ces remédes et à bientôt sur le blog de la Touraine.