Tous les tourangeaux de plus de quarante ans qui couraient à travers bois et à travers champs dans les années 80  ont forcément joué dans une de ces excavations creusées dans la pierre ou le tuffeau . C'était soit les hommes des cavernes ,soit les bandits en cavale qui trouvaient refuge dans la grotte ( et oui ,on avait déjà inventé le jeu de rôle) , bref il n'y avait pas de vacances d'été sans pique-nique ou casse-croûte dans une petite caverne abandonnée. Aujourd'hui : impossible ! tout expédition telle que celle-ci est soit interdite soit hyper surveillée. Dommage car ,j'ai des souvenirs plein la tête de ces journées brulantes où nous allions ( fréres,soeur et copains du village) nous rafraichir dans la petite grotte du coin ).

Pour ceux qui l'ignore , la Touraine est pleine de ces habitations que la nature à mis à la disposition de l'homme ,la seule condition pour y accéder étant de creuser ...un peu . Depuis la nuit des temps ,l'homme à chercher protection dans ces grottes et de nos jours ,ils existent encore de nombreuses habitations troglodytiques , " les troglos " comme on dit chez nous.

magnanerie1Les côteaux de la Loire sont trés riches de ces maisons  troglodytiques . On en rencontre partout le long du fleuve ,certaines sont totalement abandonnées d'autres ,par contre, ont été joliment réhabilitées et servent de résidence secondaire pour l'été.

Rochecorbon ,entre Tours et Vouvray est presque entiérement troglodytique.Le coteau s'étage en terrasses abruptes et les caves présentent de grandes diversités, certaines sont devenues de belles demeures avec garage ,cave,cellier et plusieurs grandes piéces avec cheminées.

A Montlouis et à Amboise ,il y a quelques "troglos " isolées que l'on a bien du mal à apercevoir car elles sont cachées par des extensions d'habitations.

De Dierre à St Aignan ,les "troglos" se répartissent en petites grappes ,le village le plus typique étant Bourré ( 3 km de Montrichard). Le village s'étage en terrasses réguliéres et on repére les habitations grâce aux cheminées qui ,ici et là, surgissent de la végétation.Il existe  une magnanerie ( élevage de vers à soie) que l'on peut visiter et qui estun  bon exemple de maison troglodytique.

La vallée de l'Indre qui est riche en tuffeau est aussi bien pourvue en "troglos" , à Marnay,Pont-de-Ruan et surtout Villaines les Rochers où les vanniers travaillent l'osier dans leurs maisons troglos.

vacances-villaines-les-rochers-IMG1201794735-85480Le Chinonais n'est pas en reste mais les "troglos" sont plus des caves que des habitations et parfois des caves à champignons.

Ces excavations naturelles dans la roche étaient avant tout  les maisons des plus pauvres ( pas besoins de charpentiers ni de couvreurs ni de maçons) mais aussi des opprimés qui s'y cachaient ( pendant les différentes guerres ). De nos jours les troglos sont devenus de vraies attractions touristiques et les villages de la Touraine ne se  sont pas trompés en rénovant des villages entiers de maisons troglodytiques. C'est un retour aux sources qui nous est offert , alors ,allons-y .

Allons faire un tour du côté de Loches , de Villaines -les-Rochers et surtout d'Azay-le-Rideau dans la Vallée des Goupilliéres ( ouvert au public depuis 2000 ).

N'hésitez donc pas à faire un petit tour sous la terre de Touraine , vous serez soit protégé des ardents rayons du soleil ,soit loin( au pire ) des gouttes de pluies de juillet. C'est selon!

Bonne visite à tous et à bientôt!