Je ne veux pas vous affoler ,surtout après ces délicieuses vacances que vous venez de passer mais je voudrai quand même vous donner quelques petites astuces pour soigner vos petits bobos de la rentrée. Ne vous inquiétez pas , ces petits remèdes médicinaux d'antan ,ne sont plus prescris depuis longtemps ( du moins j'ose l'espérer !) mais je vous en fait profiter quand même ,juste pour le plaisir .

Vous trouverez les premières recettes d'antan ici.

medecinepaysanne

Reméde contre le ver solitaire: 

Aprés s'être couché sans manger,on prendra le lendemain ,à jeun ,2 onces de racines de fougére mâle,délayée dans un grand verre d'eau .Deux heures aprés et lorsque le reméde commencera à faire son effet ,on prendra une tasse de thé ordinaire dans laquelle on aura mis préalablement une cuillerée à soupe d'huile de ricin.Aprés une demi-heure ,on prendra une seconde tasse de thé avec pareille quantité d'huile semblable ,et l'on continuera ainsi de demi-heure en demi-heure jusqu'à ce que le ver soit sorti .S'il venait lentement ,il faudrait rester sur les toilettes jusqu'à ce que le ver soit sorti.Aussitôt l'expulsion de ce dangereux animal ,il faut se serrer le ventre avec une serviette que l'on conservera plusieurs heures bouillon lié avec un jaune d'oeuf.

Reméde contre la teigne:

Matin et soir ,et pendant 3 ou 4 semaines ,faites amortir dans une poêle une forte poignée de cresson de fontaine avec du saindoux et l'appliquez chaud sur la tête .Chaque fois que vous ôtez le reméde il faut laver fortement la tête avec de l'urine de garçon .Il est bien entendu qu'avant d'appliquer le cataplasme de cresson ,il faut couper les cheveux trés prés de la peau,et faire boire plusieurs fois dans la journée  une tisane dépurative au moins tout le temps du traitement .

Avis aux habitants de la campagne:

Par les fortes chaleurs de l'été ,l'homme est exposé aux irritations gastriques ,à la dysenterie ,aux congestions sanguines ,etc...Il convient donc qu'il soit sobre dans ses aliments et ne se livre pas aux exercices forcés.Il doit éviter ,autant que possible,l'action directe du soleil sur la tête ,on ne saurait trop recommander aux faucheurs ,moissonneurs et autres ouvriers qui travaillent en plein champ ,l'usage des châpeaux de paille.

Ils doivent s'abstenir de boire de l'eau pure ou beaucoup de boisson de fruit lorsqu'ils sont fortement altérés;pour corriger la crudité de l'eau ,il faut y ajouter un filet de vin ,quelques gouttes de vinaigre ou un peu d'eau-de-vie.

 

Tous ces remédes ont été tiré d'un vieux livre datant de 1855 et titré "Manuel de charité-Recueil de remédes (dont l'éfficacité est justifiée par une longue expérience ,et d'une composition facile et économique ) pat Maitre El. BESNARD du Chateau - Membre de plusieurs sociétés savantes-

Il est à noter que " cette pharmacopée sera donnée gratis aux Ecclésiastiques et aux soeurs de charité qui en réclameront un exemplaire par lettres affranchies ".

Sur ce geste généreux ,je vous laisse réfléchir à notre bonne  médecine moderne .