Mistinguette à Tours!

Et voilà qu'on ne vienne pas me dire que la Touraine n'aime pas les plaisirs du Music Hall car,aprés Buffalo Bill ,voilà que la chanteuse actrice de cabaret Mistinguett est venue à Tours et ce ,pendant que s'affrontent sur le front les soldats des deux camps .C'était au temps ou Verdun n'avait plus rien d'un vallon fleuri. Je vous laisse lire l'article paru le 14 Septembre 1915 dans le Journal d'Indre et Loire:

mistinguett"Là-bas ,dans les tranchées ,je connais des petits poilus fatigués,fiévreux,qui ,la nuit,entre eux ,le prononcent souvent ce nom de Mistinguett.

Je connais des baîonnettes qui s'appellent "Mistinguett"! Je connais des canons qui portent gravés "Mistinguett"! j'ai connu aussi ,hélas! avant la guerre ,à l'hippodrome de saint- Ouen un certain Mistinguett qui arriva premier un jour que je n'étais pas là ,et qui rapporta 142 francs.

Car Mistinguett ,sous toutes ses présentations ,nous apparaît encore aux heures les plus noires comme une bourrasque de gaité qui vient rafraîchir notre coeur.

Mistinguett est le coeur ,la bonté,la gaieté,la santé de Paris,le concert ,le théâtre ,le cinéma l'imposent comme la premiére artiste comique du moment .Or cette renommée mondiale est d'autant plus curieuse que Mistinguett n'avait jamais quitté Paris. Maintenant ,aprés une tournée triomphale en Italie,elle va promener son rire célébre à travers toute la France.

Tout le monde voudra l'applaudir le jeudi 16 septembre ,au Théâtre de Tours ,dans une revue parisienne où elle joue,danse,chante ,amuse,fait pleurer, se transforme et reste toujours " Mistinguett"!.

J' aime bien cet article qui rapporte les petites joies de la vie pendant la " grande guerre " qui comme nous le savons aujourd'hui ,a vraiment été abominable pour les Poilus de Verdun dont la vie dans les tranchées a été d'une dureté incroyable.