Chroniques de Touraine

18 septembre 2019

L'art dans les Champs: les crop circles

Les mois de Juillet et Août sont toujours une époque formidable pour certains artistes. Car ils ont toute la matière première qu'ils veulent pour créer leurs oeuvres . Bois, métal, pierre ? Non, la matière première de ces créateurs de Crop circles n'est rien d'autre que les champs de céréales arrivés à maturité. Les champs de blé sont plus particulièrement prisés. Évidemment, c'est bien plus facile d'écraser des tiges de blé que des pieds de maïs.

Un Crop Circle ? Mais qu'est-ce que ça peut bien être ?

Réponse: c'est un ensemble de motifs géométriques réalisé dans un champ de blé . On ne peut le voir entièrement et parfaitement que du ciel c'est donc souvent par hasard que l'oeuvre est découverte. A Louans ( petit village en Indre et Loire) ,c'est depuis un planeur que la découverte a été observé.

Le crop circle de Louans en Indre et loire au mois de Juillet 2019

Il y en a une un dans la Vienne, à Chauvigny, il n'y a pas si longtemps.

Avant, on pensait que les Crop Circles étaient une manière pour les Extra-terrestres de communiquer maintenant on sait très bien qu'il s'agit de la main humaine qui dessine dans les champs.

Eh oui, l'homme est le seul responsable de ces oeuvres éphémères qui ne durent que quelques jours car, le fauchage du champ de blé enlève toutes traces des dessins. Plus rien à voir même d'en haut.

 un crop circle à Chauvigny dans la Vienne

 

Il existe des groupes d'artistes créateurs de magnifiques Crop Circles ( agroghype ) et les publicitaires adorent utiliser les grandes surfaces céréalières pour faire le Buzz . C'est vrai que c'est chouette et ça fait toujours de l'effet vu d'en haut mais, il ne faut pas non plus oublier que ces tiges de blé, rabattues sur le sol, ne pourront pas être récoltées. C'est donc une perte sèche pour l'agriculteur, ne l'oublions pas!

 

un corp circle impréssionant pour faire la pub de mothershipglass

Je vous laisse sur cette réflexion et vous souhaite une très bonne après-midi.

Bye-bye!

 

Posté par marieclaude37 à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


06 septembre 2019

4 croissants rassis + 3 pommes un peu vieilles = un pudding parfait pour le goûter

 

croissant

Il arrive très souvent qu'en voulant se faire plaisir ou faire plaisir aux enfants, on achète beaucoup trop de viennoiseries pour le petit-déjeuner du dimanche matin. Et cet excès de zèle peut parfois nous laisser avec quelques croissants sur les bras ( je ne sais pas pourquoi mais les pains au chocolat sont toujours les premiers à disparaître!). Je déteste le gaspillage(surtout alimentaire) et comme je suis sûr que vous partagez cette idée, je vous donne une petite recette pour ne pas jeter vos croissants rassis et vos pommes un peu blettes. Le pudding classique est utilisé pour les reste de pain rassis, j'ai donc un peu varié la recette en utilisant des croissants mais la base est la même. Le pudding a un énorme avantage : il devient meilleur en vieillissant (pas quinze jours quand même!) mais vous n'êtes pas obliger de le finir dans la journée. J'avoue que le Pudding fait et pris en photo a été dévoré en à peine 8 heures. Plus vite que les croissants rassis, expérience réussie et moi j'étais ravie.

IMG_5989

Le Pudding aux pommes:

pour 6 personnes (c'est une moyenne-4 peuvent largement se partager le pudding): cuisson 1h10.

Ingrédients: 4 croissants rassis -3 pommes - 50 gr de raisins secs - 50 cl de lait - 80 gr de farine - 80 gr de cassonade ou de sucre blanc - 2 sachets de sucre vanillé - 90 gr de beurre + un peu de beurre pour le moule - 4 oeufs -1/2 verre de jus d'orange - sel.

-Plongez les raisins dans l'eau chaude pendant 5 minutes pour qu'ils se réhydratent bien puis les égoutter. Épluchez puis coupez les pommes en morceaux moyens puis faites-les poêler avec du beurre.

-Partagez les croissants en morceaux dans un saladier et arrosez-les de 30 cl de lait et de la moitié du demi verre de jus d'orange.

-Mélangez la farine, 60 gr de cassonade, le sucre vanillé et le reste du beurre fondu. Ajouter 1 oeufs entier et les 3 jaunes, le jus d'orange restant, le lait, les raisins et les morceaux de pommes.

-Faites monter les blancs des 3 oeufs en neige avec un peu de sel  et quand ils sont bien ferme ajoutez les.

-Beurrez et farinez un moule à manqué ou un petit plat à tarte avec des bords assez hauts. Mettez toute la pâte dans le plat et saupoudrez d'un peu de cassonade qui reste.

-Faites cuire pendant 1 heure dans un four préchauffé à 170°C. Laissez reposer un peu, histoire de ne pas se brûler le palais, et déguster chaud, tiède ou froid. Si vous êtes vraiment très gourmand vous pouvez servir le Pudding avec un peu de crème fouettée ou une boule de glace ( le parfum que vous préférez bien entendu).

IMG_6011IMG_6009

Après avoir découvert cette recette, je suis sûr de vous avoir convaincu de ne plus jeter vos croissants du dimanche et vos pommes plus très fraîches. Je vous laisse avec les photos-maison et je vous souhaite une très bonne journée avec ce super soleil. Et à bientôt.

IMG_6001

Posté par marieclaude37 à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

05 septembre 2019

Des embauchoirs à la Brocante.

il y a des accessoires chics et indémodables qui ont passé les années sans jamais paraître obsolètes. C'est le cas, par exemple, des embauchoirs. Objet que toute personne aimant avoir de belles chaussures se doit absolument de posséder. Mais qu'est-ce qu'un embauchoir? Non, ça n'a rien à voir avec les bouteilles (emboucher) mais tout à voir avec les chaussures,souliers,escarpins.

IMG_6204

Toutes les chaussures en peau, qu'elles soient en cuir, en veau, en daim ou tout autre matière naturelle ont une fâcheuse tendance à se déformer lorsqu'elles subissent les attaques de la pluie, de la neige et bien sûr, de la transpiration. Après la pluie vient le beau temps, certes mais les chaussures, elles, ont bien du mal à se reformer. il leur faut un petit coup de main et cette aide se fera grâce à l'utilisation d'embauchoirs.  L'embauchoir est donc un objet qui maintien la chaussure dans sa forme initiale afin qu'elle soit toujours nickel.

ea6a96363c0bba7d264e16540996f0d5

Les vieux embauchoirs sont vraiment, vraiment très jolis. En plus d'être encore utile (les embauchoirs en bois sont inusables), ces objets sont aussi très beau. Ce sont des vieux accessoires qui peuvent vous créer une belle ambiance vintage. Et puis, comme tout les vieux objets, vous pouvez les relooker, les mettre à votre goût et ainsi les adapter à votre déco.

J'ai trouver tout un tas d'exemple d'embauchoirs relookés et c'est tout à fait charmant et décoratif. Le détournement de la fonction de l'objet est aussi très sympa.

lamallaabidullemontage-embauchoir

 

 deux beaux exemples de relooking sur La Malle à bidules et sur L'atelier de Viline .

Vous pouvez trouver des paires d'embauchoirs sur les brocantes (c'est assez rare) ou alors ici sur La brocante d' Une Si Jolie Campagne. En attendant le prochain post, je vous souhaite une très belle journée et à bientôt.

27 août 2019

Au pays des Trognes

Lorsqu'il y a quelques jours un ami m'a déclaré qu'il avait vu de drôles de trognes à Boursay, j'ai bien ri. Plus personne n'utilise ce mot pour parler d'un individu.N'est-ce pas ? Et là, c'est lui qui a bien ri. Il a bien ri de ma bêtise et de mon ignorance. Après plusieurs secondes de flottement, cet ami m'a donné quelques explications sur ces fameux trognes de Boursay.

Avant tout ce sont des arbres, des chênes taillés de telle manière qu'au fil des années, les blessures de la taille en se cicatrisant forment des boursouflures donnant à l'arbre une forme très spéciale. L'arbre peut prendre une allure terrifiante, grotesque ou drôle.

chemindestrognes

La Maison Botanique de Boursay est l'endroit idéal pour découvrir des Trognes ( je ne me lasse pas d'écrire et de dire à voix haute ce mot que je trouve tout à fait...charmant.) . Car à la Maison botanique de Boursay, il y a des chemins et il y a un chemin spécifique, le chemin des Trognes.

C'est grâce au Festival des jardins de Chaumont sur Loire qu'en 1999, le grand public a découvert ces troncs torturés. Des trognes qui joueront les stars pendant presque 1 an dans un jardin éponyme dédié à leur seule existence. Car oui, les Trognes sont de véritables oeuvres d'art finalisées par la nature et par l'homme.

trognes1maisonbotaniqueboursay

 

En 2002, à Boursay, ce n'est pas moins de 43 trognes, maintenues au sol par des armatures métalliques qui vont former " Le chemin des Trognes". Silhouettes fantasmagoriques se détachant dans la campagne qui ne pourront que vous plaire et vous interpeller.

La Maison Botanique de Boursay est avant tout le lieu de la nature reine. Saluons au passage les membres de cette association, très actifs, qui travaillent d'arrache-pied pour vous faire découvrir la faune de la campagne. C'est, de l'avis de mon ami, un régal pour tous les sens, car ,après les balades vous pourrez satisfaire votre curiosité en visitant les expos et en fouillant dans la multitude de documents proposés par l'Association ( pas moins de 34 herbiers ! ). Saluons aussi Dominique Mansion, le père fondateur de cette association.

boursay_maison_botanique_logo

 

Boursay, une petite commune du Loir et Cher située dans la région naturelle du Perche qui mérite le détours. en attendant, allez donc vous balader sur le site web de l'association, il vous donnera encore plus envie d'aller faire quelques pas sur " Le chemin des Trognes."

Bonne soirée à tous et à Bientôt.

25 juillet 2019

Qui a t' il en commun entre Anne, l'ail et le Basilic ?

Si vous êtes Tourangeau vous connaissez le lien entre Anne, l'ail et le basilic. C'est évident donc vous pouvez ne pas lire ce post. Par contre si vous découvrez tout juste la Touraine ou si vous êtes un simple curieux qui êtes tombé par hasard sur cette page, restez avec moi car je vais vous expliquer en quelques phrases rapides quel est le lien qui unis Anne , l'ail et le Basilic.

ail5

La saint Anne est fêtée le 26 juillet, le 26 juillet (quelque soit sa place dans la semaine), c'est aussi une grande foire au plein coeur du vieux Tours . Une fête qui n'a pas d'age et qui a passé allégrement les années - peut-être les siècles- sans jamais perdre de son intérêt. Cette foire c'est la Foire à l'ail et au Basilic. Fin juillet ,date idéal pour la récolte de l'ail et le basilic est au meilleur de sa forme, c'est donc l'occasion pour les producteurs - plus de 200 - pour vendre leur belle culture. Ail et basilic à foison, voilà ce que vous trouverez sur cette foire au centre du vieux Tours mais pas que... il y aura aussi du fromage, de la charcuterie, du vin et tout ce qu'il vous faut pour vous faire un bon petit repas typique de Touraine. La gastronomie tourangelle vous ouvrira les bras et les restaurants du coin vous ouvriront leurs portes. Menu à l'ail et au basilic garanti. Et pour que la fête soit encore plus folle, une brocante viendra terminer en beauté votre déambulation gourmande.

foirealail1foirealail3

 

Nos grands-parents profitaient de cette foire pour faire leur provision d'ail pour toute l'année, le basilic, quant à lui, servait avant tout à éloigner le mauvais oeil. Et oui! il y a 100 ans on ignorait tout des tomates-mozza-basilic et le Pesto ne voulait pas dire grand chose.

Donc, demain, 26 juillet, jour de la fête Saint-Anne, allez donc faire une balade dans le vieux Tours...rien que pour cet endroit chargé d'histoire, le déplacement vaut le coup et puis, vous aurez cette odeur d'ail et de basilic qui vous encerclera et que votre mémoire olfactive gardera pendant très longtemps. Et puis, cerise sur le gâteau, demain il fait vraiment moins chaud. Bye-bye la canicule et bonjour la fraîcheur.

 

basilic4pesto

 

A bientôt et bonne journée.

 

Posté par marieclaude37 à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


08 juillet 2019

La tête à l'ombre et les pieds au soleil ou comment découvrir la Touraine

Il y a mille et une façon de découvrir la Touraine. Vous pouvez fouiller sur Internet à la recherche de Blogs et de sites qui vous donneront des tas d'indications sur la Touraine touristique, il y a des émissions sur You Tube ( genre des Racines et des Ailes) et il y a le tourisme pur et simple. Mais on oublie trop souvent que de nombreux livres sont consacrés à la Touraine, à ses châteaux, à ses rois, à ses artistes et à son art de vivre. Je vais vous en proposé 3 qui ne sont pas très récents mais que j'ai bien aimé. Et si l'histoire et la Touraine et l'histoire de la Touraine vous titille un peu, je vous propose de vous allonger sur l'herbe, au pied d'un saule par exemple, la tête à la l'ombre ( une cervelle qui travaille mérite de ne pas trop s'échauffer ) et les pieds au soleil ( juste parce que c'est bon) et de lire un des 3 livres que je vais vous proposer ou, soyons fou, pourquoi pas les trois . et puis de toute manière vous êtes déjà ou serez bientôt en vacances. De longues heures à ne rien faire, autant prendre un livre parce que la sieste ça a du bon mais pas toute la journée.

Mon premier choix : Une BD. Une BD qui raconte avec beaucoup de détails et d'anecdotes la vie dans les châteaux de la Loire. Chenonceau, Amboise, Chinon, Chambord et les autres. Beaucoup d'humour et des jolis pages sur un scénario de Christophe de Cazenove et les dessins de philippe Larbier. " Les Châteaux de la Loire", une immersion ludique et graphique dans la Touraine des Châteaux. Pour voir quelques extraits sur ZOOlemag .

livre1livre11

(10,60 € - 48 pages-edition 2017-Editeur: BamBoo)

 

Après la BD, la carte postale. Si vous aimez ce genre de support photographique, vous allez adorer le livre de Xavier Renard qui s'est pris de passion pour l'histoire par la carte postale et qui partage avec nous la vie dans la grande ville de Tours au début du XXéme siècle. Le livre s'articule autour de 6 chapitres et pas moins de 300 cartes postales :Le centre ville, Le vieux Tours, La Loire, Côté Ouest, Tours sud et l'art de vivre des tourangeaux en 1900. Ce livre est un vrai régal et les commentaires sont très intéressants.

livre2livre21

(Xavier Renard- HC édition - 2008- 18,50 € sur Amazon)

 

Et pour finir, une autre BD sur le grand Leonard de Vinci ( je ne peux pas passer à côté de Leonard de Vinci qui est mort il y a 500 ans et qui est le sujet de  grandes fêtes en Touraine). C'est une banale histoire de voyage dans le temps pour la petite Zoé et son animal de compagnie, un lèmurien nommé Bonbon. Bonbon a un super pouvoir, il peut voyager dans le temps et entraîne Zoè à l'époque de la Renaissance, dans le jardin du Clos-Lucé où elle tombe sur le grand Léonard qui lui raconte sa vie. Zoé est curieuse, Léonard est drôle. Voilà qui est dit! Une BD faites par un trio : Fréderic Bremaud - Paola Antista et Héléne Lenoble. Pour en lire un peu plus...

livre3livre33

 

(Geste édition-2016-40 pages-8€)

Voici donc ces 3 ouvrages qui vous ouvriront, sans vous prendre la tête, les portes de l'histoire en Touraine. Et ce n'est qu'un début, j'ai un tas d'autres livres qui vous attendent pour remplir vos longues,belles et chaudes journées d'été.

Bye-Bye et à Bientôt.

29 juin 2019

Quand on en apprend un peu plus sur la Saint-Jean...

La fin du mois de Juin, en Touraine, est une période de grand travail. Les travaux des champs commencent à devenir très importants: on fauche, on ramasse, on batelle. Et pour se féliciter de toutes ces heures passées sous le grand soleil et à supporter les grandes chaleurs, rien de mieux que de se réunir et de s'amuser. il y a, en Touraine comme dans toutes les campagnes, de très nombreuses fêtes et kermesses qui permettent de " décompresser"...comme on dit aujourd'hui.

danse autour d'un feu de la saint-Jean

La saint-Jean est une des dates importantes dans le calendrier de toutes ces festivités estivales. Saint-Jean Baptiste est fêté le 24 Juin et c'est l'occasion d'allumer des grands feux de joie et de danser tout autour. Mais connaissez-vous vraiment l'origine des feux de la Saint-Jean? Une origine qui ne date pas d'hier...hum... disons qu'elle vient de très,très loin. Des druides plus exactement. Genre Panoramix, si vous voyez de qui je parle (sûrement le plus célèbre de tous les druides et si vous ignorez qui est Panoramix, allez donc voir sur le Web, parce que là je ne peux plus rien faire pour vous) . Fermons la parenthèse et revenons à nos druides qui allumaient des feux le 1er Mai pour célébrer la lumière et inciter Bélénus à veiller sur les champs et les animaux puis vint Saint-Jean qui baptisa le Christ et fut décapité par Hérodiade. Pour faire bref, Saint-Jean, toujours représenté avec un manteau de pasteur est devenu le saint patron des bergers qui fêtent sa naissance le 24 Juin  en faisant des grands feux de Bengale sur les montagnes.

saint-Jean par Verrocchio

Les Druides, en plus de préparer des potions magiques, étaient avant tout des cueilleurs et des soigneurs. Ils connaissaient les atouts des plantes mieux que personne. Et, dans la nuit du 23 au 24 Juin, nuit de la Saint-Jean, on partait cueillir pour préparer les remèdes et autres philtres secrets. Le Millepertuis (aussi appelée sang de la Saint-Jean puisqu'elle chasse le diable), l'armoise, l'orpin ( poivre de muraille), l'immortelle, la verveine ( connue pour repousser les cauchemars), la fougère, la feuille de noyer et le lierre terrestre font partis de la trentaine d'herbes qui composent ces Herbes de la saint-Jean. Voilà vous savez tout.

verveine

Ce post a été écrit suite à une conversation avec une très vieille dame de mon village qui a longtemps utilisé les plantes pour se soigner. Merci à elle pour sa patience à répondre à toutes mes questions ( j'en ai au moins pour six ou sept posts.).

Aujourd'hui, la fête de la Saint-Jean est toujours d'actualité, on la fête le week-end avant le 24 Juin, il y a toujours le fameux feu qui est souvent grandiose et puis les danses et les brocantes et les barbecues et les frites et tout ce qu'il faut pour se désaltérer.

Si vous êtes passés à côté des festivités de la Saint-Jean ( c'était la semaine dernière en Touraine ), pensez-y pour l'année prochaine, c'est souvent le week-end de la Fête de la musique : un week-end bien rempli pour ceux qui aiment faire la fête.

Bye-bye à Tous et bon courage pour ce dernier jour de canicule.

( 39° à l'ombre, ici, il y a une heure!)

Posté par marieclaude37 à 16:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

27 juin 2019

Henry James à Chenonceaux.

Henry James est un écrivain américain qui adore les voyages, ce n'est pas un avaleur de paysage, de châteaux ou de vieilles demeures. Il satisfait avant tout son goût pour l'esthetique. Et c'est dans son livre "Voyage en France" qu'il retrace son voyage en Touraine, une Touraine qu'il affectionne particuliérement. A cet époque, pas de voiture, on marche beaucoup, on se fie à ses jambes et aux chevaux, les trains sont souvent des petits tortillars peu enclin à la rapidité et Henry James ne se plaint jamais.
Son voyage en France commence à Tours, probablement parce que c'est la ville natale de Balzac qu'il considérait comme "le pére du roman moderne". Ainsi c'est un voyage simple et peu onéreux qu'effectuera l'auteur américain dans le jardin de la France.
Tiré du livre de James voici un petit extrait de sa visite au château de Chenonceau, château que je connais bien car il n'est qu'à quelques kilométres de chez moi .

 

imagesCAB8ATPM

 

"Ce furent une extraordinaire bénédiction que les quelques heures que nous passâmes dans cette exquise résidence qu'est Chenonceau.
Je crains que la plus élémentaire décence m'oblige donc à rendre hommage à ce joyau architectural de la Touraine.
Par bonheur, je peux m'acquitter de cette dette avec gratitude. Au départ de Tours,on quitte la vallée de la Loire pour entrer dans celle du Cher, et environ une heure plus tard, on peut voir les tourelles du château sur sa droite, au milieu des arbres, dans les prairies qui bordent la tranquille petite riviére. La gare et le village sont à une dizaine de minutes à pied du château, et le village a une auberge trés bien tenue où, si vous n'êtes pas trop pressé de rencontrer les ombres de la favorite du roi et de la jalouse reine,vous vous arrêterez pour commander le dîner qui vous attendra le soir. Une grande avenue droite méne au domaine du château.

 

chenonceaux2

 

 

La façade jaune pâle du château, dont les proportions modestes surprennent de prime abord, se dresse à l'extrémité d'une trés vaste cour dont une tour massive et indépendante, au front agrémenté d'une tourelle (vestige du bâtiment qui a précédé la villa actuelle), semble garder l'entrée. La cour n'est pas fermée ou, du moins, elle ne l'est que par des jardins dont on est en train de bouleverser certaines parties. Bien que Chenonceau ne soit pas trés haut, sa façade délicate donne le sentiment d'une hauteur assez audacieuse. Cette façade, qui compte parmi ce que la Touraine montre de plus achevé, se compose de deux étages surmontés de combles qui, comme souvent dans les constructions de la Renaissance française, sont les parties les plus riches de la maison. Le toit en pointe est percé de trois fenêtres d'un trés beau dessin, surmontées de pignons dentelés qui fleurissent en flèches crochetées. La fenêtre qui surmonte le portail est creusée de niches profondes ;elle ouvre sur un balcon qui a la forme de deux chaires qui est un des traits les plus charmants de la façade.
Chenonceau, je l'ai dit, n'est pas grand mais renferme, sous son petit volume délicat, beaucoup d'histoire: une histoire qui se distingue de celle d'Amboise ou de Blois en ce qu'elle est d'ordre privé et sentimental. C'est un endroit où les échos, si assourdis et lointains qu'ils soient aujourd'hui, ne sont pas politiques mais personnels.
La résidence de Chenonceau remonte à 1515, date à laquelle Thomas Bohier éleva l'édifice actuel sur les fondations d'un ancien moulin. Ala mort de Bohier, la maison passa à son fils qui fut contraint de la céder à la couronne. François 1er fut maître des lieux jusqu'à sa mort mais, en montant sur le trône, Henri III l'offrit immédiatement à Diane de Poitiers, mûre égérie de deux générations. Diane en eut la jouissance jusqu'à la mort de son protecteur mais à cette date, la veuve du monarque, qui avait dû se soumettre en silence pendant des années à la domination de sa rivale, exerça la vengeance la plus pardonnable de toutes celles aux-quelles le nom de Catherine de Médicis est associé,et la chassa.

 

Diane-de-Poitiers

catherinedemed

 

Diane n'était pas à court de refuges et Catherine y mit les formes :elle lui offrit Chaumont en échange; mais il n'y avait qu'un seul Chenonceau.
Catherine se consacra à en faire un endroit encore plus unique.
Le trait qui le distingue des autres châteaux de son espéce n'est sensible qu'aprés avoir fait le tour des deux côtés de la demeure. Si Chenonceau se caractérise par une certaine légéreté bondissante, si toutes ses lignes annoncent un lieu de détente, destiné à des plaisirs délicats et choisis, rien ne confirme cette impression mieux que le mouvement étrange, inattendu,par lequel il se porte, en arriére, sur l'autre berge de la riviére.
Le premier bâtiment a les pieds dans l'eau :il avait hérité des fondations du moulin détruit par Thomas Bohier. Le premier pas avait donc pris appui sur de solides piles de maçonnerie et, l'ingénieuse Catherine-c'était une raffinée- n'eut plus qu'à faire les suivants. Elle fit construire les autres piles jusqu'à la berge opposée du Cher et elle fit jeter sur elles une longue galerie droite à deux étages. Cette partie du château, qui a l'aspect d'une maison construite sur un pont dont elle occuperait toute la longueur, est bien entendu la grande curiosité de Chenonceau.

 

chenonceauxgaleriechenonceaux3

 

Nous franchîmes le petit pont-levis pour nous promener un moment le long de la riviére. Vue de la berge opposée, la masse du château était plus charmante que jamais;et,petite riviére pacifique et paresseuse, le Cher, où deux ou trois hommes pêchaient dans le soir, coulait sous les arches dégagés et entre les piles massives de la construction qui l'enjambait, caressé par la plus tendre et la plus indécise des lumiéres. C'est bien là qu'il fallait se placer; nous étions en train de regarder de l'autre côté du fleuve du temps. Tout ce spectacle était d'une douceur délicieuse. La lune se leva; nous franchîmes de nouveau la galerie et nous promenâmes un peu davantage dans les jardins. Rien ne bougeait.

Voici un extrait des articles de Henry James sur son voyage en France. Si vous avez déjà visité le Château de Chenonceau, vous retrouverez facilement les endroits décrits par Henry James, en effet, peu de choses ont changé depuis la fin du XIX éme siécle. Dans le même théme, je vous invite à lire ce qu'a écrit l'Abbé Casimir Chevalier en 1869 sur la château de Chenonceau.

 

Posté par marieclaude37 à 16:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

25 juin 2019

Le Cher, une petite dame qui chemine lentement.

Je vis dans un petit village qui se niche le long du Cher, un cours d'eau qui malheureusement vit à l'ombre de sa grande soeur, La Loire. Et lorsque je suis tombée, par hasard, sur un livre d'un écrivain tourangeau, né à Tours en 1867, Henri Guerlin, qui parle de sa Touraine adorée qu'il a parcouru en long, en large et en travers et qu'il décrit joliment la vallée du Cher, je ne peux pas ne pas partager ma découverte.

Le Cher qui s'écoule sous le pont de Montrichard. Carte postale

Le Cher à Montrichard

 

Voici donc, extrait du livre " La Touraine " d' Henri Guerlin ( 1867 - 1922 ) : LE CHER.

" Rien de plus dissemblable que ces deux cours d'eau, le Cher et la Loire. Celle-ci est une grande dame qui s'attarde sur l'or des grèves, affecte l'oisiveté d'une souveraine. Elle ne daignerait ni tolérer la présence d'une vanne, ni tourner la roue d'un moulin. L'autre rivière est une bourgeoise qui chemine lentement, mais sans flâner, entre les grasses prairies, ne s'arrête qu'aux barrages qu'on lui inflige pour régulariser son travail. Elle semble être là pour l'utilité autant que pour l'agrément. C'est la prose après la poésie.

Elle réserve cependant des jolies surprises. A travailler on fait fortune. Et certains de ces moulins sont devenus des châteaux.

C'est ce qui est arrivé au pittoresque Moulinfort; un vieux moulin fortifié, perdu dans la verdure entre deux îles exquises, et qui semble mis là uniquement pour préparer le touriste au saisissement d'admiration qu'il éprouvera quelques centaines de mètres plus bas, devant les arches surprenants de ce pont mué en palais qu'est le château de Chenonceaux, un ancien moulin, lui aussi, qui a fait, comme on dit, son chemin. "

 

Le Cher qui passe sous le château de Chenonceau-vieille gravure du XVIIIeme siècle.

Le Cher à Chenonceaux

 

Voilà pour cet extrait, si vous aimez cette prose spécifique du début du XX ème siècle, j'ai vu que plusieurs exemplaires de ce livre étaient à vendre ( une trentaine d'euros ) sur différents sites de livres d'occasions.

J'aime bien la personnification de La Loire, une grande dame oisive, et du Cher, une bourgeoise qui chemine lentement. Et les nombreux barrages qui surgissent tout le long du Cher vont tout à fait dans le sens du texte.

La Touraine d'Henri Guerlin

 

 

Je vous laisse maintenant tranquille avec mes vieux livres sortis d'une malle oubliée au grenier et je vous souhaite une trés bonne soirée...à lire, peut-être.

Posté par marieclaude37 à 16:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

22 juin 2019

Balade en Touraine: Cormery ,entre Abbaye et Macaron.

Il y a des villages qui passeraient presque inaperçu si il n'y avait quelques passionnés pour en faire revivre le passé. C'est la cas de Cormery, une petite commune, le long de l'Indre et qui est traversé par la D943 qui va de Loches à Tours . Je vous engage, si vous passez par là, à vous arrêter un instant sur le parking de la mairie et à goûter à la plénitude bucolique de ce joli village. Pourquoi ne pas prendre une bonne heure pour déambuler le long des vieilles ruelles de Cormery ? Car, voyez-vous, l'histoire ici, se trouve à tous les coins de rues.

IMG_2351IMG_2348

 

Pour vous aidez un peu, je vous conseille de suivre le chemin (balisé) qui commence à l'église Notre Dame de Fougeray, une belle et vieille dame d'une humilité surprenante. Après avoir vu l'intérieur de l'église, sortez et allez sous le porche, levez les yeux pour admirer la belle charpente et maintenant vous n'avez plus qu'à suivre le chemin de pierres blanches qui traverse des jolis jardins potagers.

IMG_2366IMG_2367

 

Cormery est construit  autour de l'Abbaye avec tout un tas de bâtiments construits petit à petit pour le confort des moines bénédictins. Ils étaient une petite vingtaine en 800 . L'abbaye qui a connu des heures de gloire en s'enrichissant de nouveaux bâtiments ( église en 1054 et réfectoire en 1230) a été presque complètement détruite à la Révolution. Heureusement, un groupe de passionnés, l'association des Amis d'Alcuin, ont permis de redonner une cohérence à l'ensemble de ces bâtiments.

IMG_2370IMG_2376

 

Au milieu du Moyen-Âge, la communauté des moines bénédictins de Cormery étaient une des plus puissantes de Touraine. Malheureusement, la Révolution a vu se morceler puis se vendre les bâtiments.

IMG_2399IMG_2398

 

Après la petite balade, vous aurez sûrement un petit creux. Il faut que vous ayez un petit creux car vous ne devez absolument pas passer à côté de la friandise qui fait la renommée de Cormery :le fameux Macaron, un biscuit à base de poudre d'amande,de sucre glace et de blanc d'oeuf, dont on dit qu'il a la forme d'une couronne encadrant un nombril ( d'aprés la légende du Frère Jean, un expert en pâtisserie.).

IMG_2407

Et si vous avez encore un peu de temps, un peu de fatigue dans les mollets et un peu trop abusé des macarons, allez vous asseoir à l'ombre du vieux lavoir, l'air y est frais et l'Indre est tellement belle en cette saison.

Rendez-vous donc, un de ces jours prochains pour une sortie buissonnière à Cormery, pays des Moines et du Macaron.

A Bientôt et Bonne journée.